Földiklinik GmbH & Co. KG  ¦  Rößlehofweg 2-6 ¦ D - 79856 Hinterzarten ¦ Tel +49 (0)7652-124-0 ¦ Fax +49 (0)7652-124-116  ¦  foeldi(at)foeldiklinik.de
         
Qu’est ce que la lymphologie?
Print version (pdf-file/214KB)

La lymphologie s’intéresse aux maladies du système lymphatique en tant qu’organe de la circulation et homéostasie. Le système lymphatique se compose de 4 parties fonctionnelles :

  • - Formation de la lymphe dans les vaisseaux lymphatiques initiaux

  • - Transport de la lymphe par les canaux lymphatique

  • - Concentration lymphatique et filtration dans les ganglions lymphatiques

  • - Suite du transport de la lymphe par les canaux lymphatiques principaux et la circulation sanguine



Les éléments principaux de la construction lymphatique sont: les vaisseaux capillaires, l’interstitiel et capillaires lymphatiques.

  • - Au niveau des vaisseaux capillaires, se produit l’approvisionnement et l’élimination des cellules par l’organisme.

  • - L’interstitiel est issu de substance fondamentale amorphe, de fascias et de cellules du tissu conjonctif. Celui-ci sera transporté au travers des canaux pré-lymphatiques où se trouve la lymphe interstitielle.

  • - Les capillaires lymphatiques commencent dans l’interstitiel.




La lymphe canalisée est issue de la lymphe interstitielle et apparait au passage dans les vaisseaux lymphatiques initiaux. La lymphe arrive des capillaires lymphatiques aux vaisseaux lymphatiques jusqu’aux canaux lymphatiques.

Les canaux lymphatiques transportent la lymphe dans la région des ganglions lymphatiques. La circulation résulte des mouvements et de la contraction des muscles du corps permettant la contraction des parois lisses des vaisseaux lymphatiques.



Les ganglions lymphatiques ne sont pas seulement des organes du système immunitaire mais aussi, des parties subsistantes du système lymphatique. Ainsi la lymphe va être épurée au long de son passage par les ganglions lymphatiques, elle circule ensuite vers le réseau sanguin qu’elle rejoint par le canal thoracique au niveau des veines sous-clavières.

Les symptômes peuvent apparaitre à différents endroits du système lymphatique, au niveau de la formation, du transport de la lymphe ou bien des deux en même temps. La conséquence en est une obstruction des tissus par des liquides riches en protéine à l’origine des œdèmes lymphatiques et de la rétention d’eau dans les carités corporels.



Un système lymphatique malade ne peut jouer son rôle dans la régulation des volumes dans l’homéostasie. L’accumulation de liquide riche en protéine au niveau des tissus, mène à un changement de la substance de base des cellules présentes et augmente la formation de la fibre. C’est ainsi que l’on distingue l’œdème lymphatique des autres formes d’œdème, d’autres symptômes auraient correspondu à d’autres maladies.

L’œdème lymphatique est une maladie chronique particulière de la peau, des tissus conjonctifs mais aussi des organes internes. Un œdème lymphatique non traité empirera. Il peut apparaitre sur toutes les régions du corps. Les membres sont le plus souvent atteints.

La forme originale de l’œdème lymphatique consiste en une affection du système lymphatique. Les formes combinatoires d’œdèmes lymphatiques apparaissent lorsqu’à un œdème lymphatique, s’ajoute une autre affection (par exemple des veines).

On parle d’œdème lymphatique primaire quand le système lymphatique est touché par une malformation congénitale. L’œdème peut être présent dés la naissance ou peut se manifester n’importe quand au cours de la vie.

Toutes les sortes de lésions du système lymphatique sont à l’origine des œdèmes lymphatiques secondaires. Dans les pays industrialisés, les œdèmes lymphatiques secondaires résultent le plus souvent du traitement de maladies comme le cancer, dans les zones tropicales ce sont les infections comme la filariose qui en sont à l’origine.

Indépendamment de la forme d’œdème, il se développe par stades :

  • - La phase de latence Après un traitement contre le cancer il y a souvent une phase de latence de l’œdème lymphatique. Une inflammation n’est pas encore visible mais le fonctionnement du système lymphatique est d’ores et déjà compromis. L’état de latence peut durer toute la vie ou bien mener après quelques mois ou années à l’apparition d’un œdème lymphatique.
  • - Phase I: Œdème à protubérance molle

  • - Phase II: durcissement, grossissement et accumulation de graisse

  • - Phase III: Durcissement prononcé, éléphantiasis.



D’autres maladies du même type lymphologique:

  • - Œdème lymphatique périphérique avec angiome lymphatique

  • - Syndrome de Klippel-Trénaunay avec œdème lymphatique

  • - Œdème lymphatique malin

  • - Thrombophlébite

  • - Syndrome de Turner

  • - Entéropathie par perte de protéine accompagnée d’œdème lymphatique périphérique

  • - Œdème lymphatique adipeux

  • - Myxœdème prétibial.